Un village dans le village 

Chantier 4 - Nilvange - novembre 2020

 

Un habitat léger dans l’espace public


Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu

On aime bien le petit parc devant le Gueulard Plus.

On s’y est souvent assis pour réfléchir en mangeant des gâteaux 

de la formidable boulangerie qui est juste à côté.

 

C’est une zone de passage qui concerne beaucoup d’usagers et de tous âges.

Les arrivées et sorties de l’école, de la crèche, les promenades, la proximité de la Mairie, 

les habitant.e.s de l’immeuble juste à côté, les soirs de concert.

On le longe comme un raccourci pour descendre vers le bas de la ville.

 

Un espace pratique, pratiqué, mais dans lequel on ne s’arrête pas vraiment.

Disons le, c’est joli mais ça manque de bancs.

Alors on s’assoit dans l’herbe mais parfois c’est humide et parfois on trop vieux.

 

Ici ça pourrait devenir un « point de convergence » comme dit Caroline.

Un endroit où on a envie de s’arrêter pour discuter, se reposer, ne rien faire...

Jouer de la musique, écrire des poèmes, s’occuper d’un jardin collectif...

 

Alors on a démonté toute notre installation du chantier 2,  et avec les matériaux on a reconstruit 

la première maison de ce qu’on a appelé « le village dans le village ».

 

On rêve d’inventer et de fabriquer les autres maisons avec les gens d’ici.

A vrai dire on va le faire...

 

Ce chantier a pris la forme d’un habitat léger dans l’espace public et à libre disposition des habitant.e.s.